• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 24 mars 2009

HANDICAP PSYCHIQUE : en Côtes d’Armor et partout en France.

24032009

drapeaubreton1.jpg maladiementale1.jpg   

Le handicap psychique est à distinguer du handicap mental, tient à préciser André Dumont, président de la section costarmoricaine de l’Unafam.  Dans le 1er cas la maladie se révèle le plus souvent entre 15 et 35 ans, alors que le handicap mental est manifeste dès la naissance. 

Schizophrénie, troubles bipolaires et paranoïa sont les principaux handicaps psychiques que l’on rencontre. Ils touchent 1 % de la population – une constante quelle que soit l’origine sociale ou géographique du malade. En Côtes d’Armor, 5500 à 6000 personnes en souffrent.“Elles disposent de toutes leurs facultés mentales et intellectuelles, elles sont donc conscientes de leur maladie,ce qui génère beaucoup de souffrance… 

Et parce que la “folie” fait peur, les amis, très souvent, prennent leurs distances. Reste la famille qui doit faire face à ce qu’il faut bien appeler un bouleversement. Un fils qui fait  des études, pour qui tout va bien, du jour au lendemain, devient schizophrène; les parents ne comprennent pas, se sentent démunis. [sources : UNAFAM 22]

     fleche017.gif        fleche017.gif    fleche017.gif                                       ligne10221.gif

 89957.jpg

[En France, les chiffres relatifs à la maladie mentale sont alarmants. 1 % de la population souffre de psychose. Ce chiffre peut être porté à 5 % de la population si on intègre les névroses et troubles de l’humeur.   Le besoin d’aide et d’accompagnement dans la vie quotidienne se pose de manière aiguë pour les personnes ayant un handicap psychique lorsqu’elles sont en situation d’exclusion sociale : celles qui restent hospitalisées en psychiatrie sans nécessité thérapeutique, faute de relais social, celles qui sont à la charge de leur famille, ou encore, les personnes qui se trouvent sans domicile.  La charte de coopération entre le secteur sanitaire de santé mentale, le secteur social et le secteur médico-social a pour objectif de répondre aux besoins des personnes souffrant d’un handicap psychique. La nécessité de renforcer les passerelles entre ces différents secteurs, préconisée par le plan de santé mentale 2005/2008  s’est trouvée renforcée lors de l’élaboration du schéma départemental en faveur des personnes handicapées 2ème génération (2006-2010).] sources : Région Bretagne 

{je tousse, donc j’existe!}

 ligne20542.gif







un don un espoir |
Association Dolto Pasteur |
Parents d'élèves du Groupe ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | REEDDAC
| Liaison TP-TS Mulhouse
| Association Saint James de ...