• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 16 avril 2009

FRATRIE : arrivée d’un enfant ”différent”.

16042009

assofratriee.jpg  logohandipsy.jpg

Un enfant handicapé dans la famille.

L’annonce d’un handicap touchant leur enfant, est toujours un drame pour ses parents. Douleur, colère, culpabilité, révolte et sentiment d’injustice… l’épreuve est terrible. Car ils doivent accepter que cet enfant n’est pas celui dont ils avaient rêvé, qu’il est différent, et qu’il va falloir affronter et apprivoiser cette différence. L’amour met donc parfois du temps à s’installer, et forcément, c’est toute la dynamique familiale qui est en jeu. Celle du couple parental tout d’abord, celle de la fratrie également, que des frères et sœurs soient déjà là, ou à venir. Et enfin celle de toute la famille, dans son sens le plus large. Mais parvenir à accepter cet enfant comme il est, et non comme il devrait être, c’est recevoir toutes les richesses qu’il a lui aussi à offrir, tout l’amour qu’il a lui aussi à donner. Et c’est transmettre aux autres que la différence ne doit pas faire peur.

barreverte2.gif 




HANDICAP PSYCHIQUE 2/4

16042009

psy2.jpg    logohandipsy.jpg 

Évitez de porter un jugement sur les angoisses et les phobies de la personne handicapée psychique en les minimisant ou en les dévalorisant. Efforcez-vous de prendre en compte les angoisses et les phobies dans la construction des projets de la personne handicapée psychique, l’inciter à chercher des activités adaptées (travail accessible à pied, en cas d’angoisse dans les transports en commun), établir une relation de confiance, lui proposer des repères fixes, réguliers et rassurants… Elles semblent être ailleurs. Elles ne se souviennent pas. Chez les personnes handicapées psychiques, on observe souvent : un manque d’attention et de concentration au moment présent (avec l’impression qu’elles sont dans leur « bulle ») et sur la durée (difficulté à regarder un film jusqu’au bout, à écouter une conversation…), des troubles de la mémoire à court terme : la personne se sent confuse, embrouillée, a des difficultés à aller au bout d’un raisonnement, commence une phrase et oublie ce qu’elle était en train de dire, des difficultés à assimiler certains éléments nouveaux, comme mémoriser une procédure nécessaire à la réalisation d’un travail par exemple, une difficulté à programmer ou à organiser : la personne peut avoir des difficultés à mettre de l’ordre dans sa pensée comme dans ses réalisations. Elle peut avoir besoin de temps pour structurer ses idées ou pour répondre à une question. Ces incapacités peuvent concerner des activités apparemment simples comme prendre une douche, faire les courses, organiser une soirée… À plus forte raison, s’il s’agit de poursuivre des études ou d’assurer une activité professionnelle. Elles peuvent aussi varier selon les moments, les lieux ou les types d’activité. Là aussi le rôle de l’entourage familial ou du voisinage est essentiel.

barreverte2.gif 







un don un espoir |
Association Dolto Pasteur |
Parents d'élèves du Groupe ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | REEDDAC
| Liaison TP-TS Mulhouse
| Association Saint James de ...