• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 24 avril 2009

ALIMENTATION 5/8, SANTE, GLOSSAIRE, EAU GELIFIEE

24042009

assonutri5.jpg 

Glossaire : Pour vous aider

Cholestérol :Lipide présent dans notre corps, mais aussi dans certains aliments. Il a des fonctions biologiques très importantes. Un taux trop élevé de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie) est un facteur majeur de risque cardiovasculaire.

Diabète : Maladie caractérisée par un taux trop important de glucose (sucre) dans le sang et les urines. On distingue deux types de diabète : le diabète de type I, qui est présent dès l’enfance, nécessite des injections quotidiennes d’insuline pendant toute la vie ; le diabète de type II, qui survient surtout chez les personnes plus âgées, notamment obèses.

Glucides : Appelés plus communément sucres. Ce sont des sources de glucose, qui est notre principale source d’énergie. On distingue : les glucides simples comme le glucose, le galactose, le fructose (dans les fruits), le saccharose (le sucre que l’on mange tel quel) et le lactose (dans le lait) ; les glucides complexes comme L’Amidon. Il est recommandé de favoriser les aliments contenant des glucides complexes (pain et aliments céréaliers, pommes de terre, légumes secs…).

Hypertension artérielle : Tension artérielle trop élevée. Dans le langage courant, on considère qu’un adulte est hypertendu au-delà de 14-9 de tension.

Obésité : Excès de poids dû à un excès de graisses. L’obésité peut être liée à des facteurs nutritionnels, métaboliques, hormonaux, psychologiques et sociaux.

Protéines : Composés permettant la fabrication, la croissance et le renouvellement de notre corps. Ce sont, par exemple, des constituants indispensables des muscles, des os, de la peau…

Vitamines : Substances indispensables en petites quantités pour le bon fonctionnement de l’organisme.

Boisson gélifiée « maison »

2 à 3 mesures de poudre épaississante du commerce selon la texture souhaitée, 150 ml de liquide (eau + sirop, jus de fruit…).

Versez l’épaississant progressivement et homogénéisez le tout à l’aide d’un fouet. Conditionnez la boisson obtenue en petites portions et mettez au réfrigérateur.

 À consommer dans les 24 heures.

↑↑Retour




ALIMENTATION… 4/8

24042009

assonutria3.jpg 

Avec l’âge, il peut arriver que l’on perçoive moins le goût des aliments. D’autres causes peuvent altérer la perception des saveurs : certains médicaments, une mycose buccale, des dents en mauvais état, la sécheresse de la bouche, un régime sans sel, une déshydratation, une dénutrition, une maladie… La baisse de l’odorat joue également dans la mesure où les bonnes odeurs contribuent à ouvrir l’appétit. Il est donc important que vous puissiez repérer ces situations Soyez plus que jamais attentif à varier l’alimentation lorsqu’elle est trop monotone, cela ne favorise pas l’appétit. Pour éviter une déshydratation et une sécheresse de la bouche, rappelez à la personne qu’elle doit boire en quantité suffisante, 1 litre à 1,5 litre d’eau par jour. Conseillez-lui de mastiquer suffisamment longtemps afin que les aliments expriment leur saveur. Voyez avec elle si elle a besoin d’aller chez le dentiste.

N’oubliez pas : Ce sont les goûts de la personne que vous aidez qui comptent,

et pas les vôtres.

Pour donner du goût Utilisez l’ail, l’oignon, l’échalote, les fines herbes, les aromates et les épices (poivre, paprika, curry, cannelle, noix de muscade, etc.), de la moutarde, du coulis de tomate, du bouillon cube, du citron pressé… Si vous mixez les aliments, pensez à ajouter du jus, de la crème de gruyère, pour apporter de la saveur, car le fait de mixer les aliments leur fait perdre de leur goût. Salez juste avant de consommer plutôt que pendant la cuisson, le goût du sel est ainsi mieux conservé. Préparez une alimentation plus tendre : plats mijotés et ragoûts, poissons en papillote. Pensez aux oeufs, aux laitages… Privilégiez les fruits mûrs, les fruits cuits arrosés de jus d’agrumes frais, les compotes, les fruits pressés. Apportez le plat mijoté ou le potage en soupière sur la table pour qu’il diffuse bien ses arômes et éveille ainsi l’appétit. Eviter les aliments secs risquant d’entraîner une « fausse route », préparez une alimentation qui passe mieux : tendre et surtout mouillée (c’est-à-dire avec de la sauce) ; veillez à ce que la nourriture ne soit pas trop épicée ; un plat servi tiède est plus facile à manger ; évitez en tout cas le très chaud et le très froid ; proposez beaucoup de produits aqueux : produits laitiers, fruits, sorbets. Si c’est important pour la personne, dressez une jolie table.

↑↑Retour







un don un espoir |
Association Dolto Pasteur |
Parents d'élèves du Groupe ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | REEDDAC
| Liaison TP-TS Mulhouse
| Association Saint James de ...