• Accueil
  • > Recherche : bientraitance

AMOURITUDE, RESPECTITUDE

19052009

armoraccueilfamilial.jpgvieilhomme.jpg       

Ainsi donc il aura fallu un institut de formation à l’Humanitude pour proposer aux personnels des établissements cette ’’révolution copernicienne’’ du prendre soin et de la bientraitance ! Enfin la maltraitance va se trouver éradiquée et nos têtes chenues vont bénéficier des attitudes respectueuses que requiert la déférence due à nos aînés.

Nonobstant, je m’interroge: pourquoi ce savoir être est-il particulièrement destiné aux personnes souffrant de la maladie d’Alzheimer? Car les autres résidents ne profitent de ce nouveau savoir que par ricochet! Oui mesdames, messieurs maintenant les soignants vont s’adresser aux personnes dont ils ont la charge comme à des personnes en vie. Jusqu’à il y a peu, nous les classions inconsciemment dans les morts vivants; un peu comme les grands malades, jeunes ou vieux, en fin de vie… Dans l’accueil familial nous pratiquons (comme monsieur Jourdain) la Respectitude et l’Amouritude ; car oui les personnes accueillies font ipso facto partie de notre famille élargie. Aussi, comme les sages anciens nous offrons sans y penser de notre cœur à ces personnes extérieures à notre cercle familial naturel. Alors l’Amouritude trouve sa place chez les accueillants sans qu’il fut besoin d’institut du savoir aimer! mamcoz 22

↑↑Retour




HUMANITUDE 3/3

18052009

armorgrandpre.jpg   humanitude.jpg 

Il existe aujourd’hui une grande dizaine de philosophies de soin. La « philosophie de soin de l’humanitude » est l’une d’entre elles – et pas plus elle qu’une autre ne permet d’éviter d’aller, justement, voir les autres…

Nous souhaitons surtout ici donner un aperçu de ce que chacun d’entre nous, professionnel ou non, peut concrètement accomplir pour aider les hommes vieux vulnérables à utiliser leurs capacités, améliorant ou maintenant ainsi leur santé ; de ce que chacun d’entre nous peut concrètement réaliser pour ne jamais laisser une personne en dehors des liens d’humanitude qui nous relient les uns aux autres.
 » Vivre et mourir debout  » nous permettra de comprendre l’importance du mouvement, de la verticalisation et de la marche, qui impose aujourd’hui de modifier en profondeur nos pratiques soignantes pour proposer un prendre-soin debout.
À travers les objectifs et les types de toilettes, nous verrons ensuite comment le développement de certaines techniques de communication et de toucher permet d’ajuster le soin à la personne et de transformer le  » lavage  » d’autrefois en un des moments les plus précieux du prendre-soin.
Enfin, nous évoquerons les situations, de plus en plus nombreuses, qui rendent le prendre-soin difficile lorsqu’il provoque de l’agitation ou de l’agressivité, en particulier chez les personnes atteintes de syndromes cognitivo-mnésiques. Nous présenterons l’approche que nous avons développée et donnerons un aperçu de certains outils élaborés par des neuropsychologues canadiens : ensemble, ils permettent aujourd’hui de pacifier la grande majorité de ces situations problématiques – de donner toutes leurs chances, aux soignants comme aux patients, de ressentir du bien-être en accomplissant le soin comme en le recevant. …

extraits de http://jerpel.fr   → HUMANITUDE   → voir aussi BIENTRAITANCE le 28 avril 2009

↑↑Retour




BIENTRAITANCE

28042009

logocgfleurs1a.jpg

assojerpelmaltraitance.jpg

avec l’autorisation de Jérôme Jerpel : http://jerpel.fr

↑↑Retour




Formation initiale ou continue des accueillants familiaux de personnes âgées ou handicapées adultes.

12032009

smiley366.gif            smiley13491.gif        smileybravo13121.gif

Dans les cadres de la formation initiale et continue, les accueillants familiaux suivent un programme dispensé par un organisme ayant reçu une certification du Conseil Général qui prend en charge les coûts de formation. 

OBJECTIFS : Sensibiliser, informer et former les accueillants familiaux à la prise en charge des personnes âgées ou handicapées adultes. Créer une démarche d’interactions et de réflexion à partir de la pratique professionnelle des accueillants familiaux. Développer leurs connaissances en matière de pathologies ou de déficiences du public accueilli. Acquérir des savoirs techniques pertinents dans leur prise en charge. Echanger sur leur pratique d’accueil et engager une réflexion sur la dimension éthique de leur démarche.  MODULES : 1 – alimentation, diététique, hygiène  2 – accueil et bientraitance, prévention de la maltraitance  3 – manutention des personnes accueillies  4 – approche du vieillissement normal et pathologique  5 – spécificité de l’accueil à domicile  6 – approche du handicap mental et accompagnement de la personne. La formation s’organise généralement en quatre journées réparties sur deux mois avec un rythme d’une journée tous les quinze jours. 

A l’issue de cet échange l’organisme transmet une synthèse d’évaluations individuelles qu’il transmet au Conseil Général ; par ailleurs une attestation est délivrée à chaque participant à la fin de cette formation.

La validation est de niveau V. 

sources : association pour les formations aux professions éducatives et sociales.

ligne2054.gif







un don un espoir |
Association Dolto Pasteur |
Parents d'élèves du Groupe ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | REEDDAC
| Liaison TP-TS Mulhouse
| Association Saint James de ...