• Accueil
  • > Recherche : vivre ensemble en armor

HUMANITUDE 3/3

18052009

armorgrandpre.jpg   humanitude.jpg 

Il existe aujourd’hui une grande dizaine de philosophies de soin. La « philosophie de soin de l’humanitude » est l’une d’entre elles – et pas plus elle qu’une autre ne permet d’éviter d’aller, justement, voir les autres…

Nous souhaitons surtout ici donner un aperçu de ce que chacun d’entre nous, professionnel ou non, peut concrètement accomplir pour aider les hommes vieux vulnérables à utiliser leurs capacités, améliorant ou maintenant ainsi leur santé ; de ce que chacun d’entre nous peut concrètement réaliser pour ne jamais laisser une personne en dehors des liens d’humanitude qui nous relient les uns aux autres.
 » Vivre et mourir debout  » nous permettra de comprendre l’importance du mouvement, de la verticalisation et de la marche, qui impose aujourd’hui de modifier en profondeur nos pratiques soignantes pour proposer un prendre-soin debout.
À travers les objectifs et les types de toilettes, nous verrons ensuite comment le développement de certaines techniques de communication et de toucher permet d’ajuster le soin à la personne et de transformer le  » lavage  » d’autrefois en un des moments les plus précieux du prendre-soin.
Enfin, nous évoquerons les situations, de plus en plus nombreuses, qui rendent le prendre-soin difficile lorsqu’il provoque de l’agitation ou de l’agressivité, en particulier chez les personnes atteintes de syndromes cognitivo-mnésiques. Nous présenterons l’approche que nous avons développée et donnerons un aperçu de certains outils élaborés par des neuropsychologues canadiens : ensemble, ils permettent aujourd’hui de pacifier la grande majorité de ces situations problématiques – de donner toutes leurs chances, aux soignants comme aux patients, de ressentir du bien-être en accomplissant le soin comme en le recevant. …

extraits de http://jerpel.fr   → HUMANITUDE   → voir aussi BIENTRAITANCE le 28 avril 2009

↑↑Retour




ACCUEILLANT(E)

14052009

armoraccueilfamilialcouple.jpg

  FONCTIONS FAMILLE D’ACCUEIL PA, PH 

 Accueillir – Soutenir – Prendre soin – Travailler dans un environnement 

Accueillir c’est : Identifier ses motivations pour l’accueil et formuler son propre projet en prenant en compte la réalité de sa vie familiale. Connaître la personne accueillie dans ses particularités (différents types de handicaps /vieillissement physiologique et psychologique / prendre en compte son histoire) et formuler un projet d’accueil. Aménager un espace privé pour la personne dans l’espace privatif de la famille (logement, mobilier … cadre de vie … en lien avec son histoire et sa culture). Assurer la fonction nourricière de manière appropriée (alimentation…). Se préparer à la séparation ou à la rupture (départ, décès…).

Soutenir c’est : Maintenir, voire restaurer l’autonomie des personnes (par des activités appropriées et une participation à la vie quotidienne de la famille).Instaurer une relation chaleureuse mais distanciée afin d’être à l’écoute des besoins de la personne accueillie. Développer des attitudes d’empathie, de respect, de non jugement.

Prendre soin c’est : Préserver sa propre famille pour assurer un accueil de qualité dans la durée. Veiller au bien-être physique et psychique de la personne en respectant son intimité et sa dignité Aider à l’accomplissement de gestes quotidiens pour le maintien d’une hygiène corporelle et de vie. Prévenir les accidents et veiller à la prise de médicaments. Aider aux déplacements devenus difficiles par des gestes adaptés. Anticiper les risques liés au vieillissement. Accompagner jusqu’à la fin de la vie.

Travailler dans un environnement c’est : Participer au maintien des liens avec la famille naturelle selon le désir de la personne. Respecter les liens amicaux. Aider à l’intégration dans la vie professionnelle des adultes handicapés. Inclure la personne dans la vie collective et associative locale. Travailler en lien avec les services médicaux, sociaux et des personnes chargées de mesure de protection. Rendre compte aux professionnels chargés du suivi médico-social. Bien connaître les institutions et les partenaires.

 logocgfleurs1a.jpg  armorsourisaccueilarmor.jpg     




ACTIVITE ARTISTIQUE : MUSIQUE

6042009

armormusique.jpg  

Cliquez sur le bouton orange . De l’air simple que l’on fredonne à l’interprétation d’une œuvre plus élaborée, la musique joue sur la gamme de la joie et de l’émotion. Qui a entendu un morceau exécuté par une ou plusieurs personnes handicapées a pu constater, non sans surprise, que la pratique musicale fait surgir des potentialités parfois insoupçonnées. De plus en plus, la musique apparaît comme l’activité artistique qui permet le mieux à la personne handicapée mentale de s’ouvrir vers des processus d’apprentissage complexes, mais ô combien bénéfiques. Avant toute chose, la musique offre la possibilité de jouer avec les autres et, par là même, de mieux s’insérer. La notion de plaisir est au cœur de la pratique du chant ou d’un instrument, car elle permet de jouer avec des sonorités, de s’exprimer. La musique révèle ce que les personnes handicapées peuvent ressentir tant au niveau de leurs corps que de leur sensibilité. La dimension affective et émotionnelle est présente dans toute pratique musicale, quelles que soient les compétences de la personne. Il serait difficile d’en nier la richesse. Aussi, la musique pourrait apparaître comme une fin en soi, se suffisant à elle-même par son caractère ludique et le plaisir esthétique qu’elle procure. Or, faire de la musique s’avère être une activité tellement riche et complexe qu’il serait regrettable de la limiter à une simple visée occupationnelle. Il y a une réelle articulation entre le plaisir esthétique et les bienfaits secondaires que tout individu peut en retirer pour son épanouissement personnel.

(Texte extrait de Vivre ensemble, le journal de l’UNAPEI).

ligne20671.gif




Groupe d’entraide mutuelle (GEM).

9102008

gem22.jpgEn reconnaissant la spécificité du handicap psychique, la loi du 12 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées a permis de créer ce nouveau dispositif destiné aux personnes souffrant de troubles psychiques.

Créés en 2005, les GEM (groupe d’entraide mutuelle) sont des structures destinées aux personnes souffrant de troubles psychiques.
Le GEM a pour vocation de lutter contre l’isolement, de restaurer et de maintenir des liens sociaux.
Il se caractérise par des lieux conviviaux dans lesquels des personnes animées d’une même volonté peuvent se rencontrer, s’entraider, organiser ensemble des activités de loisirs, culturelles… assurant le développement personnel ou s’inscrivant dans la communauté environnante afin de favoriser leur insertion sociale.

Celles et ceux qui choisissent d’adhérer à cette structure associative peuvent aussi participer à la vie du groupe et, dans la mesure du possible, animer des ateliers ou s’investir dans le fonctionnement associatif.

Pour remplir sa mission spécifique d’entraide et d’accompagnement des personnes, le GEM tisse un réseau de partenariats avec son environnement.
Ses interlocuteurs principaux sont la commune du lieu d’implantation, les associations, les secteurs psychiatriques… 

Financement

En 2008, une enveloppe de 24 millions d’Euros a été débloquée par l’Etat permettant ainsi de financer la création de 330 GEM aujourd’hui répartis sur l’ensemble du territoire.
La Bretagne dispose de 20 GEM établis sur les 4 départements département de la Région et d’une enveloppe de fonctionnement de près de 1,5 Millions d’Euros.
Pour ce qui concerne les Côtes d’Armor, 8 GEM ont été créés grâce à un budget de 525 000 Euros.

Les GEM des Côtes d’Armor

L’Arbre de vie
- Place de l’Eglise – 22600 Saint Barnabé
- 5, rue neuve – 22 Loudéac – 02.96.28.65.77

Le bon Cap
- 2A, rue de Kérampont – 22300 Lannion – 02.96.46.17.64

Espace Crumble
- 131, bd de l’Atlantique – 22000 Saint Brieuc – 02.96.78.22.20

Vivre au pluriel
- 5, rue Luzel – 22000 Saint Brieuc – 02.96.75.91.91

Chlorophylle
- 1/3 place du Château – 22200 Guingamp – 02.96.40.18.40

Kanavedenn
- 21, rue Rivoal – 22110 Rostrenen – 02.96.57.44.92

Un pas en avant
- 6, rue Gambetta – 22100 Dinan – 06.14.79.25.44

Le Jardin des Spoutniks
- 8, rue des Gastadours – 22400 Lamballe – 02.96.31.34.77

Infos sources : préfecture des Côtes d’Armor

 ligne2054.gif







un don un espoir |
Association Dolto Pasteur |
Parents d'élèves du Groupe ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | REEDDAC
| Liaison TP-TS Mulhouse
| Association Saint James de ...